Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

BACH, TELLEMAN

octobre 19 @ 19 h 00 min - 22 h 00 min

Navigation Évènement

CATEGORIE A : coté droit de la scène transept
CATEGORIE B : coté gauche de la scène transept
CATEGORIE 1 : première moitié de la nef face à la scène
CATEGORIE 2 : deuxième moitié de la nef face à la scène
CATEGORIE 3 : allées droite et gauche

LES MOMENTS MUSICAUX DES ALPES MARITIMES PRESENTE CE CONCERT

Concert Jeudi 19 octobre 2017

Programme :

J.H. SCHMELZER – Serenata a cinque
H.I.F. BIBER – O dulcis Jesu
J.H. SCHMELZER – Lamento Sopra la morte Ferdinand III
BUXTEHUDE – Klaglied BuxWV 76
J.J. FROBERGER – Toccata II du livre de 1649, Ricercar I du livre de 1656
J.C. BACH – Lamento Ach, dass ich wassers gnug hätte
H.I.F. BIBER – Passacaglia (Sonates du Rosaire)
G.P. TELEMANN – Adagio et allegro de la Sonata a cinque en mi mineur TWV 44:e5
G.P. TELEMANN – Air Ich will den Kreuzweg gerne gehen (cantate TWV 1:884)
J.S. BACH – Erbarme dich (Passion selon Saint-Matthieu BWV 244).

Distribution :

Damien Guillon, contre-ténor
Pablo Valetti, violon
Mauro Lopes Ferreira, violon
Patricia Gagnon, alto
Deirdre Dowling, alto
Petr Skalka, violoncelle
Joseph Carver, contrebasse
Céline Frisch, orgue

  • Ce concert marque le retour de Damien Guillon à Nice après le concert de septembre 2014 où avait interprété avec Café Zimmermann des œuvres emblématiques de Vivaldi – Nisi Dominus et Stabat Mater.
  • Le programme présenté pour ce concert du 19 octobre a été conçu à l’occasion de l’année Telemann 2017. En effet, il y a 250 ans disparaissait le compositeur baroque, à l’époque beaucoup plus connu que son collègue Jean Sebastien Bach. Il dirigea tout comme Bach le Collegium Musicum au Café Zimmermann de Leipzig !
RESERVEZ

RESERVATION

LES MOMENTS MUSICAUX DES ALPES MARITIMES PRESENTE CE CONCERT
RESERVEZ

Biographie Damien Guillon :

Damien Guillon débute son apprentissage musical à la Maîtrise de Bretagne dirigée par Jean-Michel Noël. Il poursuit sa formation au sein de la Maîtrise du Centre de Musique Baroque de Versailles, dirigée par Olivier Schneebeli. Il y perfectionne sa technique vocale et approfondit ses recherches sur l’interprétation de la musique ancienne auprès de professeurs reconnus tels Howard Crook, Jérôme Corréas, Alain Buet, Noëlle Barker.

En 2004, il est admis au sein de la Schola Cantorum Basiliensis pour y suivre l’enseignement du contre-ténor Andreas Scholl.

Parallèlement à sa pratique vocale, Damien Guillon étudie l’orgue et le clavecin, et obtient les Premiers prix de basse continue et de clavecin au Conservatoire de Boulogne-Billancourt.

Ses qualités vocales et musicales lui valent d’être régulièrement invité à se produire sous la direction de chefs aussi renommés que William Christie, Jérôme Corréas, Vincent Dumestre, Bernard Labadie, Jean-Claude Malgoire, Hervé Niquet, Philippe Pierlot, Han-Peter Rademann, Christophe Rousset, Jordi Savall, Masaaki Suzuki et Philippe Herreweghe avec qui il mène une étroite et intense collaboration musicale.

Il parcourt ainsi un vaste répertoire, des Songs de la Renaissance anglaise aux grands oratorios et opéras de la période baroque : Passion selon Saint Jean, Messe en si mineur, Messes luthériennes, Oratorio de Noël, Cantates pour alto solo de J.S Bach, Messie de G.F Händel, King Arthur et Didon et Enée de H.Purcell.

Il a pris part à plusieurs productions scéniques parmi lesquelles on peut citer Athalia de G.F Händel sous la direction de Paul McCreesh à Ambronay, Teseo du même G.F Händel à l’Opéra de Nice, Il Ritorno d’Ulisse de C.Monteverdi au Théâtre de La Monnaie de Bruxelles sous la direction de Philippe Pierlot ou, plus récemment, Il Sant’Alessio de Landi avec William Christie et Les Arts Florissants, et Giulio Cesare (Tolomeo) au Théâtre de Caen sous la direction de François-Xavier Roth.

Damien Guillon s’est produit au Carnegie Hall de New-York avec Les Violons du Roy et Bernard Labadie qu’il retrouve à Miami avec le New World Symphony in Miami ; au Tokyo City Opera Hall, ainsi qu’à Kobe avec le Bach Collegium Japan et Masaaki Suzuki ; en France et en Chine (Pékin et Wuhan) avec le Banquet Céleste, au Canada, aux Etats Unis (Carnegie Hall, Alice Tully Hall) et en Europe à Barcelone et au Château de Versailles sous la direction de Jordi Savall, au Festival de Herne sous la direction d’Ottavio Dantone, avec le Collegium Vocale Gent et Philippe Herreweghe, qu’il retrouve à Leipzig avec l’orchestre du Gewandhaus ou au Concertgebouw d’Amsterdam avec le prestigieux orchestre du Concertgebouw etc. Avec Raphael Pichon et son ensemble Pygmalion, il enregistre la Messe en Si puis des Cantates de Bach Köthener Trauermusik, disque pour lequel ils reçoivent une Victoire de la musique pour le meilleur enregistrement de l’année. Parmi les projets récents et à venir citons : tournée de Magnificat de Bach/Dixit Dominus de Vivaldi avec Emmanuelle Haïm/Le Concert d’Astrée, Johannes Passion avec la Staatskapelle de Dresden sous la direction de Philippe Herreweghe avec qui il sera en tournée pour la Matthaus Passion accompagné par le Collegium vocale Gent, Messe en si mineur de Bach au Japon sous la direction de Maazaki Suzuki/Bach Collegium Japan etc.

Outre son activité de chanteur, Damien Guillon effectue actuellement ses débuts comme chef d’ensemble : il a été invité à diriger La Maddalena ai piedi di Cristo de A.Caldara avec l’ensemble Les Musiciens du Paradis, le Magnificat de J.S Bach avec l’ensemble Café Zimmermann et le Choeur de chambre de Rouen au Festival d’Arques-la-Bataille, et plus récemment le Collegium Vocale Gent au Festival de Saintes dans un programme de cantates de J.S Bach à l’invitation de Philippe Herreweghe ou encore Acis et Galatea de Handel en version scénique au Centre lyrique d’Auvergne, mais aussi à l’Opéra d’Avignon et pour des versions de concert à l’Opéra de Rennes.

En 2009, il fonde Le Banquet Céleste, ensemble avec lequel il effectue un travail minutieux sur le répertoire baroque, fédérant autour de sa personnalité une équipe de solistes vocaux et instrumentaux de grand talent.

Au sein d’une discographie déjà riche pour Harmonia Mundi, Virgin Classics, Alpha, K 617 ou Ricercar, citons les dernières collaborations avec Zig-Zag Territoires pour un récital consacré à John Dowland aux côtés du luthiste Eric Bellocq, recevant notamment le Prix Alfred Deller de l’Académie du Disque Lyrique, suivi d’un disque remarqué des Cantates pour alto solo de Bach. En février 2016 parait chez Glossa, un nouvel enregistrement avec le Nisi Dominus de Vivaldi et le Psaume 51 de Bach avec Le Banquet Céleste.

 

Détails

Date :
octobre 19
Heure :
19 h 00 min - 22 h 00 min
Catégorie d’Évènement:

Lieu

Cathédrale Sainte-Réparate
Place Rossetti
NICE, 06300 France
+ Google Map

Organisateur

Les Moments Musicaux Des Alpes-Maritimes